Apprivoiser la recherche Google


Afin de compléter l’article sur “des recherches sûres sur Internet”, nous vous proposons quelques concepts et outils pour une utilisation efficiente des moteurs de recherche.

Cet article peut servir de base à des exercices de recherche sur Internet en classe. Nous allons donc d'abord expliquer comment fonctionne un moteur de recherche, puis nous découvrirons des procédures syntaiques vraiment utiles pour faire une recherche performante sur tous les moteurs de recherche qui utilise le même algorithme de recherche que Google (la majorité des moteurs de recherche).Cela fait d'ailleurs partie du Plan d'études romand : FG 21 — Décoder la mise en scène de divers types de messages… : Echanges, communication et recherches sur Internet

Comment fonctionne un moteur de recherche ? 

Les moteurs de recherche (Google, Ecosia, Bing ou encore Qwant Junior) utilisent des robots, intitulés "crawlers" ou "spiders" pour les intimes. Ces robots sont des processus informatiques qui lisent des pages web et les classent selon leur contenu. Ils sont également capables d'extraire les liens qui s’y trouvent et de naviguer ainsi de pages en pages. 

Une fois qu'un robot a visité une page, il va l'enregistrer dans d'énormes data-center. Ces derniers enregistrent ainsi des milliards et des milliards de pages web.  

L'étape suivante consiste pour le moteur de recherche à extraire les informations et à les indexer, c’est à dire, prendre chaque site et les classer selon ce qui a été lu, comme un index dans un livre. L’index d'un livre recense tous les mots et les endroits où ils se retrouvent. Par exemple, l'index peut indiquer que le mot "bonjour" est utilisé sur les pages 12, 34, 35 et 57. Cela sera ultérieurement utilisé pour gagner du temps lorsqu'un visiteur effectuera la requête “bonjour . Bien sûr, les petits mots comme “le”, “la”, “on”, “et” ne sont pas indexés, cela fausserait les résultats.  

Toutes les pages ne seront pas sauvegardées. Certaines pages provenant de site illégaux ou pratiquant de très mauvaises pratiques, seront mis sur liste noire et enregistrés comme des sites qui ne seront jamais affichés.  

Comment un moteur de recherche classe les résultats ?

Il y a deux grands critères qui influencent le classement des résultats : la pertinence de la page vis-à-vis des mots recherchés et la popularité de la page. Des centaines de critères constituent ces deux critères, en voici quelques-uns pour la compréhension :  

Évaluer la pertinence : le mot-clé est-il présent dans le titre ? dans l'URL? dans le contenu? Y a-t-il des synonymes du mot recherché ? ...  

Évaluer la popularité : est-ce que la page voit son adresse figurer sur d'autres sites ? Ces sites sont-ils eux-mêmes populaires ? Les pages faisant des liens ont-elles la même thématique ? Les sites qui font des liens vers cette page sont-ils dans la même langue ? Sont-ils des sites de confiance ? ...  

En plus de ces deux critères, d'autres éléments influencent le classement : Par exemple, le moteur de recherche base ses résultats sur la localité du visiteur et selon l'historique des précédentes recherches effectuées par l'internaute. Le recours à du sponsoring permet également de faire apparaître son site au sommet des résultats ou sur le côté droit de la page dans les annonces. 

Pourquoi les pages de résultats sont si rapides ?

Il y a quelques petites choses à savoir sur le fonctionnement d'un moteur de recherche lors d'une requête. La première chose, c'est que le moteur de recherche ne cherche pas sur le web, mais cherche plutôt dans ce qu'il a déjà lu et indexé.  

Ce n'est donc pas - contrairement à la légende urbaine - un super ordinateur qui va chercher sur tout le web en quelques millièmes de secondes des informations. A la place, c'est un réseau de très nombreux petits ordinateurs qui est utilisé. Les performances sont beaucoup plus notables. C'est comme si Google demandait à un groupe de 20 personnes de regarder l'index d'un livre chacun. Cela est plus efficace que de demander à une seule personne (aussi brillante soit-elle) de lire l'index de chacun des 20 livres.  

Finalement, les moteurs de recherche ont une astuce secrète pour fournir des résultats encore plus rapides. Sachant que certaines requêtes sont très populaires (exemple : "Facebook", "Youtube", "Vidéo", "TV", "Jeux" ...), les moteurs préparent à l'avance les résultats. Ainsi, ils donnent directement les résultats sans nécessairement avoir à chercher dans l'index.  

Faire des recherches perfomantes sur Google sans perdre de temps

Les moteurs de recherche ont un code qui permet de préciser la recherche en utilisant des critères de liaison ou de qualification. En connaissant ce « langage », on économise énormément de temps. Quelques exemples sur Google :  

  • Vous pouvez demander de chercher des pages par rapport à deux mots-clés, et vous pouvez préciser de chercher toutes les pages qui contiennent ces deux mots, mais aussi toutes celles qui ne contiennent qu’un des deux mots : c’est le fameux « Ou ». Google le symbolise par l'opérateur "|"  (alt+7).  

Exemple : « chat | chien » trouvera toutes les pages contenant les mots "chat" ET "chien" et toutes les pages contenant le mot "chat" et et toutes les pages contenant le mot "chien". 

  • Parfois, on souhaite faire une recherche, mais on ne sait pas la terminologie exacte. Il est du coup possible d'utiliser un critère de recherche et de demander de chercher les selon des mots ayant un sens similaire, des synonymes. On utilisera ce signe "~", qui est la une sorte de vague approximative.  

Exemple : pour faire une recherche sur les histoires drôles, on peut taper la recherche: « ~récit ~marrant ». Ce qui montre à la fois les blagues et les histoires qui sont drôles, marrantes ou amusantes... 

  • Vous pouvez aussi limiter votre recherche à un site. Il peut arriver en effet que l’on sache qu’une information ou un mot se situe sur un site précis, mais on ne sait plus où. Google permet de focaliser la recherche à ce lieu en utilisant le limiteur "site:"  

Exemple : si vous souhaitez retrouver un article sur les GAFAM sur le site du centre ICTVS, vous pourrez mettre "GAFAM site:ictvs.ch". 

  • Il y a, de plus, la possibilité de remplacer un mot manquant par un caractère. Ainsi, si dans un titre ou un nom composé ou une phrase, il vous manque un élément, ajoutez une « * » à la place et Google trouvera pour vous les alternatives. L’étoile remplace n’importe quoi.   

Exemple : Supposons que vous recherchiez le titre d’une chanson dont vous n’avez que quelques paroles. Il vous suffira de mettre des étoiles à la palce des mots manquants ou incertains et vous obtendrez un résultat. Par exemple : « When I find myself * Mary comes to * » permet de retrouver « Let it be » des Beatles. 

  • On peut également rechercher des mots-clés dans des champs précis, tels que film ou music. 

Exemple : On pourrait chercher tous les films dont les titres ou le contenu compte le mot espace, on peut utiliser la formule  « film:espace »   

La chose est identique pour des titres de morceaux de musique ou des chansons (en utilisant "music:..") 

  • Enfin, on pourrait demander au moteur de recherche de chercher des formats de documents spéciaux : un powerpoint, un PDF ou un document word, tout est possible à condition de chercher avec l’abréviation de format du document : .doc, .xls,  .xlsx, .pdf, .ppt, odt,…  

Il suffira de rentrer le mot-clé et d’y ajouter l'opérateur "filetype:" et l’abréviation de format.  

Exemple : je cherche comment créer un origami en forme de bateau en pdf : origami bateau filetype:pdf 

Commander Google

Non seulement, Google est un moteur de recherche, mais on peut lui demander de réaliser des opérations bien utiles.  

  •  Calculatrice : en mettant un calcul (même complexe) dans la barre de recherche, Google le résoud. 

Exemple : en mettant "(23*45) / 12+ 51,75" dans la barre de recherche, vous obtiendrez comme résulat : 138. 

  • Conversion : en demandant de convertir une unité de mesure ou une monnaie, Google le convertit (ex : )  

Exemple : "100 chf en dollar américain" permet de voir le cours actuel du dollar américain par rapport au franc suisse. 

  • Définition : pour focaliser une recherche sur sa définition, mettez l’opérateur « define: » avant le terme. 

Exemple : "define:parallélogramme" permet de trouver la définition précise de ce que c'est, mais aussi des sites qui définissent ce mot.

Quelques exemples d’activités pédagogiques

Au préalable, il est nécessaire de préciser que toute activité pédagogique utilisant les technologies de l’information nécessite un encadrement propice à l’apprentissage et à la protection. Dans ce sens, on peut se référer à l’article sur les recherches sûres publié précédemment. 

En outre, avant de proposer une quelconque activité, il est important qu’elle soit testée préalablement par l’enseignant, afin d’éviter les mauvaises surprises... La base de travail étant en constante évolution.

Cycle 1

  • Apprendre à utiliser des moteurs de recherche pour les enfants, comme www.qwantjunior.com 
  • Rechercher des images sur un sujet  
  • Trouver des réponses à des questions simples : 

"Où vit le Père Noël ?" 

"Quelle est la hauteur du plus haut bâtiment du monde ?" 

"Quel temps fait-il aujourd'hui à Berne ?" 

"Dans quel pays trouve-t-on des kangourous ?

Cycle 2

  • Chercher le dicton du jour, l’image du jour 
  • Météo du jour et réflexion sur les activités que l’on pourra faire en fonction de la météo.   
  • Dictée d'images : En faisant une description très précise d’une image avec des mots, rechercher la fameuse image ou une image ‘s’y rapprochant. 
  • Trouvez des réponses à des questions simples :    

“Quand a eu lieu la guerre du Sonderbund?”  
“Qui est Claude Nicollier?”
“Quelle est la hauteur de la pyramide de Gizeh?”

  • Rechercher avec Wikipédia ou Google  

En naviguant sur Internet, répondre à 5 ou 10 questions sur un thème le plus rapidement possible. 

Cycle 3

  • Les moteurs de recherche – TV5 Monde 
    https://enseigner.tv5monde.com/fiches-pedagogiques-fle/les-moteurs-de-recherche 
  • Apprendre avec les Doodles de Google. Les Doodles, ce sont les différentes représentations graphiques qui apparaissent sur la page d’accueil de Google. Chaque jour, l’entreprise met en lumière un événement, une personne, un thème. Ces différents Moodles sont archivés et on peut les retrouver facilement. Certains sont de vraies activités pédagogiques ! 
  • Rechercher et évaluer les sources : Cherchez sur le plus grand nombre possible de sites Web sur un sujet. Ceux-ci sont ensuite évalués à l'aide d'une liste de critères établis en classe. Le site Web est-il adapté à mon âge ou mes besoins ? L'information est-elle présentée de façon claire et structurée ? L'information est-elle complète ou incomplète ? L'information est-elle digne de confiance ? Y a-t-il un auteur ? Les photos sont-elles correctes ? Y a-t-il beaucoup de publicités ? 
  • Google Poetry : Dans la barre de recherche Google, lorsque l’on tape un début de recherche, Google complète pour vous. C’est ce que l’on appelle l'auto-complétion. L’activité peut être d’écrire des débuts de phrases et d’observer comment Google complète. Les différents compléments que Google propose permet de créer de véritables petits poèmes
  • Détectives du faux. Sur la base d’un faux article de journal créé par l’enseignant, l’élève devra analyser l’information et rechercher les erreurs. (véracité des photos, sources, dates, lieux... )  

Imprimer   E-mail