Photo Roulette : L'application star des ados, non sans risques 

Elle était déjà très présente dans les écoles aux Etats Unis fin 2019, elle s’est imposée en France en ce début et la voici en train d’arriver en Suisse. Elle, c’est Photo-Roulette, une application permettant de jouer entre amis ou avec des inconnus à retrouver à qui appartient une photo.Son nom est tiré un dérivé direct de “Chat Roulette” dont certains sites existent toujours et qui met en lien 2 personnes aléatoires par le biais de leur webcam. 

Qu’est-ce que Photo-Roulette ? 

Créée il y a quelques années, mais devenue populaire en 2019, Photo Roulette est une application qui met en lien 3 à 50 personnes et qui propose de jouer à un jeu de rapidité. Chaque utilisateur qui se connecte accepte de mettre à disposition des autres sa galerie de photos. La partie commence et publie de manière aléatoire une photo tirée de la galerie d’un des joueurs pendant 5 secondes. Celui qui devine le plus rapidement de quel adversaire cette photo provient a gagné. La partie se termine après 15 photos.

L’application met en garde de bien contrôler le contenu de sa galerie, notamment en ce qui concerne la nudité et les infos personnelles.

Concrètement, pour se connecter à une partie avec ses amis, il suffit d’allumer l’application et d’utiliser un numéro de partie pour la rejoindre.

Il est possible de jouer entre amis ou de rejoindre une partie aléatoire et donc de jouer avec des inconnus. 

Selon Stéphane Clerget, Psychiatre, interrogé sur LCI, cette application plaît aux adolescents parce qu’il y a une certaine prise de risque, thème cher à cet âge. C’est aussi le “paradoxe qui consiste à vouloir être secret et en même temps à vouloir parler de choses intimes.” Le fait de jouer avec des inconnus peut s’expliquer aussi par cette prise de risque, à tel point que certains joueurs n’hésitent pas à publier sur les réseaux sociaux le numéro dans la partie dans laquelle ils sont connectés.

Quels sont les risques ? 

Tout d’abord, le fonctionnement même de l’application implique deux biais de sécurité et de protection. Le premier se situe dans les conditions générales : les photos sont sauvegardées par l’application durant 24 heures. Ils ne sont pas très clairs sur l’utilisation de ces données pendant les 24 heures. Mais, toutes les informations techniques tirées de ces photos (lieu, date, …) sont conservées, elles, 6 mois.  Le second est l’utilisation possible de la part des joueurs eux-mêmes. Si la photo est affichée 5 secondes, c’est nettement suffisant pour faire une capture d’écran.

Le premier grand risque est évidemment de voir ses photos personnelles et/ou intimes stockées d’une part dans une base de données exploitée jusqu’à 6 mois, mais aussi mise à disposition de gens connus ou inconnus qui non seulement ont accès à ces contenus, mais qui, facilement, peuvent en faire des copies. On parle bien sûr de photos intimes ou embrassantes, mais qui n’a pas photographié sacarte bancaire ou des informations personnelles pour y avoir accès facilement ?

Ainsi, les informations personnelles, les contenus intimes, gênants ou que l’on préfèrerait garder pour soi peuvent subitement se retrouver publiés aux yeux de nos contacts et amis. Cela peut bien sûr engendrer des conflits, du harcèlement, des tensions ou du moins une souffrance importante de l’individu.

L’âge pose ensuite un problème. Si, sur le Google Store ou l’App Store, l’âge limite est à17 ans, au moment de l’installation, c’est bien 16 ans qui apparaît. De plus, pour confirmer que l’utilisateur a plus de 16 ans, il doit simplement cocher une case.

Nos conseils : 

Très clairement, cette application pose problème en matière de données personnelles et de publication d’images intimes (par le biais des captures d’écran).Il est donc vraiment important de sensibiliser les élèves quant à la diffusion et au stockage de ces photos dont les contenus peuvent être gênantsPour les personnes ayant fait une capture d’écran, ils vont à l’encontre du droit d’auteur (l’auteur de la photo) et la publication de cette photo peut donner également lieu à une plainte. 

Il est donc important par rapport à cette application de se questionner selon :

  • La personne qui s’inscrit quel âge ? quelles données sont mises à disposition de l’application ?
  • La personne qui joue : quelles photos peuvent être publiées ? Es-tu d’accord qu’elles soient visibles par tout le monde ? Sais-tu qu’il y a un risque que cette photo se retrouve hors de contrôle, mise à disposition d'entreprises ou de personnes ? 
  • La personne qui copie et partage des photos d’autres personnes : Est-ce légal ? Comment sentirai-je si des photos de moi étaient copiées et partagées ?

Références  

Nombreux sont les articles qui parlent de ce phénomène, on retiendra ceux-ci, parmi d’autres :


Imprimer   E-mail